spinoza01

Philosophe du XVII siècle, Spinoza n’en est pas moins aujourd’hui une source d’inspiration fertile pour de nombreux chercheurs et praticiens, tant dans les sciences humaines, qu’en gestion, économie ou neurobiologie.


Le regard qu’il porte sur le monde et l’analyse qu’il fait des rapports humains ouvrent aujourd’hui des perspectives d’action nouvelles et particulièrement bien adaptées aux difficultés rencontrées dans nos sociétés.

Dans les organisations de travail par exemple, tous les spécialistes s'accordent aujourd'hui à penser qu'il est nécessaire d’atténuer les rapports de force et de pouvoir, à l’origine trop souvent de risques psychosociaux, d’une perte d’énergie importante et de la mise en souffrance des relations de travail.

 

En considérant les Ressources Humaines sous l’angle du conatus et de sa puissance d’action singulière, Spinoza éclaire les conditions favorables à un apprentissage commun d’un nouveau jeu social de coopération, d'innovation, et de gestion du conflit, tant au bénéfice de l'entreprise, que de la qualité de vie au travail des salariés.

Favoriser l'expression du conatus comme puissance d’action singulière dans son rapport aux autres, c'est favoriser la santé au sens où l'évoque le médecin Georges Canguilhem:

«Je me porte bien dans la mesure où je me sens capable de porter la responsabilité de mes actes, de porter des choses à l’existence et de créer entre les choses des rapports qui ne leur viendraient pas sans moi».